Le cactus inter-religieux de Guillaume Lanneau

Une affiche exposée à la BnF dans le cadre de l’exposition « Graphisme contemporain et engagements », œuvre du scénographe graphiste Guillaume Lanneau en 2006.

CactusLanneau

Ce cactus « inter-religieux » nous administre une piqûre de rappel salutaire. Laissons-le vivre, mais sans l’arroser ni lui donner d’engrais. 
Non,  à y bien regarder, le petit accessoire planté sur la croix n’est pas un filet à papillon…  : visitez le site de Guillaume Lanneau, et faites défliler les images de la rubrique « Graphisme – Autoproductions« .

Expositions BnF 

3 thoughts on “Le cactus inter-religieux de Guillaume Lanneau

  1. MezetulleMezetulle Auteur de l’article

    Une fois n’est pas coutume, je dépose un commentaire sur mon propre article.
    – Je m’étonne qu’aucun commentateur ne soit venu pointer un absent apparent dans les ramifications de ce cactus, à savoir l’athéisme. J’ai pourtant entendu maintes fois cette remarque « l’athéisme a fait autant de dégâts que les religions ». La différence notable est que l’athéisme déploie un pouvoir de nuisance lorsqu’il est érigé en religion civile, en idéologie d’Etat, en position de pouvoir politique, ce qui n’est pas le cas des religions dont le pouvoir de nuisance comme on peut le constater dans l’histoire et encore aujourd’hui n’est pas nécessairement lié à une prise effective du pouvoir politique.
    – « Laissez-les vivre, sans les engraisser » : c’est la position laïque, qui laisse se développer les religions sans les financer, qui s’oppose à leurs visées politiques (et quand on ampute les religions de leur volet politique, ce qui reste est de la pensée !), et qui en revanche s’oppose intégralement à toute religion civile, à toute idéologie d’Etat érigée en opinion obligée et en culte.

    Répondre
      1. MezetulleMezetulle Auteur de l’article

        Bonsoir,

        C’est souvent le cas dans la mesure où historiquement l’athéisme est obligé pour exister de développer une pensée critique qui s’oppose aux dogmatismes intégristes religieux. Mais ce n’est pas toujours vrai : il existe des formes d’athéisme très dogmatiques et appauvrissantes pour la pensée, sans oublier qu’il peut aussi être invoqué comme idéologie d’Etat et utilisé pour bâillonner toute liberté de pensée. Et, en mettant les choses au mieux, il ne s’agit que d’un antidote philosophique.
        À mon avis, le seul antidote réel, concret, contre un contrôle autoritaire dogmatique de la pensée et des moeurs (qu’il émane d’une religion au sens strict ou d’un athéisme d’Etat ou de toute autre doctrine érigée en religion civile) n’est autre qu’une législation laïque, qui n’empêche aucunement les croyances et les incroyances de se développer et de se manifester, mais qui les ampute de leurs prétentions politiques à faire la loi et à régler les moeurs.

        Un compte Facebook personnel me demanderait trop de temps pour son entretien car il faut s’en occuper sérieusement. Je dépense déjà beaucoup de temps et d’énergie à répondre aux méls que je reçois et je préfère me consacrer sur le web à ce site Mezetulle pour qu’il soit alimenté et qu’il reste de bonne tenue. Je me contente d’un compte Twitter où je passe quelques annonces et brèves (voir la colonne de droite de ce site, en bas). Mais rien ne vous empêche de relayer sur Facebook des éléments puisés dans Mezetulle !

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.