Descartes Œuvres complètes IV : Méditations métaphysiques

Après les tomes I (paru en 2016, Premiers écrits. Règles pour la direction de l’esprit) et III (paru en 2009, Discours de la méthode et Essais) de la nouvelle édition critique des Œuvres complètes de Descartes sous la dir. de Jean-Marie Beyssade et Denis Kambouchner (Gallimard coll. Tel), voici le tome IV contenant les Méditations métaphysiques ainsi que les Objections et Réponses1.

Deux volumes2 composent ce tome IV :

  • IV-1 Méditations métaphysiques (textes latin et français), Objections et Réponses I à VI. Introduction générale en 3 parties par Jean-Marie Beyssade, Jean-Luc Marion et Denis Kambouchner. Chaque texte fait en outre l’objet d’une présentation particulière par un chercheur spécialiste.
  • IV-2 Objections et Réponses VI, Lettre au père Dinet. Présentation et notes par Roger Ariew et Theo Verbeek, « Note sur le manuscrit de Toulouse » par Jeremy S. Hyman,  « Les traductions françaises anciennes des Meditationes » par Frédéric de Buzon, Tables des articles de l’édition française de 1673. Chronologie ; bibliographie ; notes des deux volumes ; index des matières, des textes et des noms.

L’ensemble est impressionnant non seulement parce qu’il s’agit du texte fondateur de la philosophie moderne, écrit avec une grande minutie, mais aussi parce que la présence même, l’ampleur et la nature des Objections et Réponses qui le suivent témoignent qu’aucun texte, dans l’histoire de la philosophie, ne lui est comparable. C’est ce que fait remarquer Jean-Luc Marion, en invitant le lecteur à rompre avec un des préjugés dont Descartes est l’objet :

« … même le dialogue platonicien ou la quaestio médiévale laissent moins de chances à l’opposant, qui y reçoit immédiatement sa réponse ou son contre-argument, alors que l’objecteur de Descartes peut argumenter à loisir, avec toute la force d’un censeur. »

« Demander des objections, s’engager à y répondre, imprimer le tout avec l’ouvrage principal : cette libéralité contraste radicalement avec la légende d’un Descartes méprisant les arguments d’autrui et trop confiant dans les siens. Quel autre auteur philosophe a jamais montré une telle générosité ? »

1 – Le tome VIII en 2 volumes (Correspondance) a été publié par Jean-Robert Armogathe en 2013.

2 – N° 423 et 424 de la collection Gallimard-Tel, respectivement 656 et 672 pages, 22€ et 22,50€.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.