Accompagnateur scolaire ou « maman voilée » ?

Fatiha Agag-Boudjahlat était invitée par David Pujadas dans la deuxième partie de l’émission « L’Info en questions » (LCI) du vendredi 31 mai, au sujet du port de signes religieux par les accompagnateurs scolaires – en l’occurrence les accompagnateurs qu’on appelle « les mamans voilées ». L’invitée, en grande forme, qui a publié récemment un ouvrage intitulé Combattre le voilement1, a magnifiquement argumenté et au passage fait voler en éclats toutes les interventions de Romain Goupil2. On se régalera à revoir l’émission en « replay » sur le site de LCI3.

On aura noté le soutien discret, mais efficace, de la journaliste du Daily Telegraph Anne-Elisabeth Moutet au sujet de l’extension du communautarisme en Grande-Bretagne.

Bien sûr une peau de banane avait été préparée pour gêner l’invitée (qui ne s’est pas laissé intimider) : un petit florilège de « témoignages » faisant état de l’avis de quelques élus sur le port du voile par des accompagnatrices scolaires. Haha, vous voyez bien que c’est d’extrême droite de demander à une « maman » de quitter momentanément un signe religieux ostentatoire pour s’occuper d’élèves, et puis c’est tellement méchant. Et de faire appel, pour la note compassionnelle, à la députée PS Ericka Bareigts, qui lâche une énormité : demander à des « mamans » accompagnatrices de quitter un signe religieux ostentatoire lorsqu’elles encadrent une sortie scolaire, c’est les exclure et « priver les enfants de la présence de leurs mamans ». Comme si l’école avait pour mission de prolonger la vie familiale, en imposant en outre une vision communautaire particulière à l’ensemble des élèves. Mais est-ce une énormité ? N’est-ce pas au fond, exprimée sous forme caricaturale, la doctrine scolaire officielle depuis bientôt 30 ans selon laquelle l’école, devenue « adaptative », n’a pas pour fonction principale d’instruire et d’éduquer (faire sortir l’enfant de son milieu), mais de refléter et d’inclure la société telle qu’elle est ?

Sur ce sujet, plusieurs fois abordé dans Mezetulle, on relira « L’accompagnement des sorties scolaires est-il confié à des « mamans » ? »  et les autres textes récapitulés dans le dossier « Les sorties scolaires et leurs accompagnateurs ».
On lira par ailleurs une étude (2017) de Pierre Juston « La laïcité à l’épreuve des parents d’élèves accompagnateurs des sorties scolaires« 

Notes

1 – Voir la recension par Jorge Morales pour Mezetulle.

2 – Avançant, entre autres choses fausses, que les sorties scolaires sont des « promenades » !

3 thoughts on “Accompagnateur scolaire ou « maman voilée » ?

  1. AvatarBRAIZE

    Merci Catherine de cette référence qui en effet est très utile dans ce combat pour une application des principes du service public au sein de l’école, fut-elle en sortie hors les murs. Je vais la reprendre sur mon propre blog car la musique dominante n’est hélas pas celle là…
    L’école républicaine ne connait qu’une seule communauté, c’est la « Communauté éducative » !!!!
    Il suffit de lire le code de l’éducation pour le vérifier. Mais qui le fait ?
    Pourtant, comme le prévoit notre droit (la loi, dont notre collectivité nationale s’est dotée et qui figure audit code de l’éducation) cette « Communauté éducative », à laquelle appartiennent les parents dès lors qu’ils y collaborent d’une manière ou d’une autre, est soumise au principe de laïcité.
    Nous avons démontré dans un article collectif publié par SLATE et qui a bientôt cinq ans que beaucoup (jusqu’au Conseil d’Etat par un étrange oubli) se fourvoient juridiquement sur cette question des mamans voilées lors des sorties scolaires en méconnaissant notre droit pourtant assez clair. Mais pour qui veut enfumer, l’oubli du droit est une sage précaution…
    J’y renvoie donc car il n’y a pas une virgule à y changer sur la question de droit que pose cette affaire :
    http://www.slate.fr/story/95391/laicite-ecole-parents-signes-religieux

    Répondre
  2. Ping : NDJ n°7 | DECODA(NA)GES . . . . . . . . . . prénom CHARLIE !

  3. AvatarFrédéric Fleury

    Merci de m’avoir fait découvrir ce passage. Pour la première fois de ma vie, j’ai regardé un moment LCI et je ne le regrette pas. Madame Boudjahlat a été très claire, très précise. Son argumentaire est très pertinent.
    Merci à vous pour votre travaille de pédagogie plus que nécessaire.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.